Elaboration et expérimentation

En mai 2017, Osons Les Jours Heureux existe déjà.
Raison d’être, valeurs et Charte sont travaillées le 30 juin 2017, Paris.

  • Apporter une VISION, une TRAJECTOIRE : construire un récit désirable et réalisable.
  • Soutenir la TRANSITION : pour faire advenir une société du « BUEN VIVIR », des jours heureux.
  • Favoriser la RELIANCE : encourager la connaissance des acteurs de l’archipel entre eux.
  • Promouvoir Interaction Transformation Personnelle Transformation Sociale (individu/collectif) :
    être dans l’expérience, pas seulement dans l’espérance.

Ce qui est nouveau, c'est le désir d’expérimenter la méthode archipélique entre structures :

Dans la visibilité et le respect de l’identité-racineExpression d’une culture partagée qui peut caractériser un groupe, un territoire, une organisation …Glossaire de chaque île, les actions sont portées et décidées par celles qui lancent des projets avec d’autres dans des piroguesDans l’imagerie archipélique, une pirogue symbolise un projet commun dans lequel vont embarquer des membres d’îles ou d’archipels.Glossaire, le dispositif commun (lagonInstance composée de représentants de tous les organismes d’une communauté pour débattre, décider et conduire sa politique et sa stratégie (par exemple une assemblée générale, un conseil communautaire, etc.).Glossaire , pirogues, voilier-atelierDans une organisation archipélique, instance assurant dans le cadre d’un mandat explicite des missions d’animation et de coordination.Glossaire), innervé par les valeurs du « bien vivre en acteTransposition de la notion amérindienne de « Buen Vivir » qui s’attaque au développement à l’occidentale, à un changement de posture personnelle et politique, tant de l’individu que du collectif, dans l’expérience et non seulement le plaidoyer.Glossaire » et du centre videLe “Centre” symbolise l’endroit où se constituent progressivement les éléments et valeurs communes aux participants d’une communauté réunie en « cercle »Glossaire, est au service de la construction de l’identité-relationDans une organisation en archipel, l’identité-relation est le produit des rencontres avec les membres des îles voisines.Glossaire de chaque île, le lagon comme instance de régulation, le voilier-atelier comme animateur au long cours.

Construire une raison d’êtrePour une organisation, la raison d’être est ce qui justifie son existence.Glossaire est toujours un moment fondateur : Les préoccupations des uns et des autres pointent nos questions principales qui vont rester structurantes. 

Outre de favoriser la reliance entre acteurs et de donner de la visibilité aux mouvements, la raison d’être intègre la dimension de réappropriation de la politique par les citoyens qui oeuvrent aux transitions écologiques, sociales et démocratiques.

L’archipel a donc des objectifs politiques

mais n’entre pas dans l’action politique ni au sens partidaire, ni au sens électoral du terme.
Nous ne sommes donc pas à l’écart du politique et réfléchissons à la manière d’intégrer nos propositions dans les instances de pouvoir. Cette tension positive sur la bonne distance par rapport aux appareils politiques nous traverse. On la retrouve dans la volonté, pour certains, d’être force de proposition à diverses élections. 

Table des matières

Un chemin méthodique

L'association #les Jours Heureux.

L’association #LesJoursHeureux s’était donné une mission éditoriale ambitieuse :
demander à une centaine d’auteurs d’écrire avec en toute liberté leur proposition en vue de l’élection présidentielle de 2017.

Il en a résulté un petit livre recensant 120 actions : « Et nous vivrons des jours heureux, 100 auteurs, 120 actions pour résister et créer », Eds Actes Sud .
L’idée était de reprendre la démarche du Conseil National de la résistance, vers un CNR pour notre temps, porteur d’enjeux très lourds, quoique très différents de ceux de 1944.
La personne référente de ce travail fut Thierry Salomon, appuyé par une belle équipes de jeunes engagés pour la plupart dans des actions de politiques de santé environnementale.

L’action de l’association #LesJoursHeureux et sa production est visible sur son site.
On y trouvera un accès direct aux textes du livre, classés en six grandes rubriques

  • La vie publique
  • Les valeurs
  • Les modes de vie
  • Le bien-être
  • Les savoirs
  • Les droits et devoir

    chacune développée en quelques thèmes, chacun étant traité dans un cadre identique :
    constat, cap à prendre, actions immédiates.

    La relecture de cette mine précieuse et détaillée peu d’années après ( le livre est sorti en novembre 2016 ), peut permettre de s’interroger sur la stabilité des propositions pour la nouvelle période dans laquelle nous entrons suite à la pandémie.

Les rencontres Villarceaux

Fin janvier 2017, l’association LJH a lancé une réflexion, à partir du livre, sur ce qui va devenir la proposition de ‘mesure-basculanteMesure qui sera engagée par un gouvernement avec une énergie suffisante pour qu’elle ne puisse pas être remise en cause par un gouvernement suivant.Glossaire‘, re-travaillées quelques jours plus tard à la première rencontre de Villarceaux, ferme école liée à la Fondation Charles Léopold Mayer mise à disposition gratuitement.

Un autre travail, plus circonstanciel, mené par la même association a consisté à demander aux candidats à la présidentielle de 2017, exceptée la candidate de l’extrême droite, leurs réactions aux mesures basculantes. Les réponses de certains d’entre eux sont consignées sur le même site.

Peu de temps auparavant, en décembre 2016 (le 10 -à Paris), Pouvoir citoyen en marche organise une « Journée de convergence citoyenne » avec 60 organisations sur un thème fort du moment : « Pour une réappropriation citoyenne du politique » puis décision fut prise d’un Copil commun avec #LJH, Utopia et Osons Demain (un projet qui sera sans lendemain entre la FNH et Cyril Dion).
Le nom de Archipel citoyen Osons les Jours heureux apparaît peu après. Voir Archipel_Citoyen, premier texte de base – mai 2017

Puis c’est le début du processus de Villarceaux qui va durer deux années. Début 2018, le nom d’Archipel citoyen Osons les Jours Heureux se stabilise, mais aussi l’idée de préparer un événement (ce sera Villarceaux III) en commun avec trois autres réseaux, le CRID et le Mouvement municipaliste et Utopia.
Une séquence se met donc en place :

  • Villarceaux I – 13/14 février 2017
  • Rencontre de Die – 25/26 mars 2017
  • Villarceaux II – 29/30 novembre/01 décembre 2017
  • Villarceaux III – 5/7 décembre 2018.

Evaluation de l'expérimentation

L’ambition de l’expérimentation était double :

  • Faire se rencontrer des personnes qui partagent, chacune dans son île, des valeurs communes sans se connaître vraiment
  • Consolider des projets potentiellement communs, la notion d’archipel pouvant servir de cadre idéologique rassembleur.

    A première lecture, avec le recul de deux années, il n’y aurait que fort peu à tirer de ce qui s’est passé à Villarceaux 3 au regard de la situation 2021 :
  • La tentative de relier quatre réseaux a échoué
  • Les quelques rencontres prévues à la fin de Villarceaux III n’ont pas eu lieu ou ont été sans lendemain (sauf celle de Terre de Convergence).
  • Le navire CRID, le moins mal relié aux institutions françaises, a continué sa route sans dévier
  • Le réseau municipaliste poursuit sa recherche d’une « réappropriation citoyenne du politique local ».
  • Le réseau Utopia continue sa mission utile d’agitateur intellectuel.


Par ailleurs, nous avons échoué à faire émerger des forces capables de produire des récits mobilisateurs vers ce qu’on appelle aujourd’hui le « monde d’après », bien qu’ils fussent dèja dès cette période jugés indispensables par tous.

Mais à y regarder de plus près, l’apport de l’expérimentation est ailleurs :

  • d’abord un enthousiasme suscité par une telle rencontre chez la plupart des participants,
  • une énergie qui nous porte encore,
  • des chantiers présentés et discutés qui continuent leur montée en pertinence, avec leur dynamique propre : CTC et Pacte, Ecoosystème,
  • l’énergie donnée à l’archipel citoyen Osons les jours heureux pour transmettre la dynamique archipélique, et en porter l’écho dans le monde de la transition (voir la section Agora).
  • Villarceaux II et III ont été des moments cruciaux de transmission de la notion d’Archipel.
    Elle a été retravaillée à Terre de convergence en août 2019 et vit actuellement à travers l’Agora.

Questions-réponses sur notre histoire à Claude Henry

 
– D’où est venu le nom « Archipel Citoyen Osons les Jours heureux ? 

« Archipel Citoyen Osons les Jours Heureux », de ces quatre éléments du titre de notre proposition, le premier historiquement est assurément « citoyen ». La richesse doublée d’un grand émiettement est une caractéristique ancienne des mouvements citoyens en France. 
Une fois la notion d’archipel élaborée, fin 2016/début 2017, nous avons décidé d’en faire un outil de réflexion dès la campagne présidentielle de 2017. Se sont croisées alors deux énergies complémentaires, celle du désir d’écrire des textes préparatoires à la campagne porté par une association #LesJoursHeureux et celle du grand succès remporté par le film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent. La réussite du documentaire suscita une proposition qui s’appela « Osons Demain ». Une alchimie bénéfique entre ces quatre notions s’en suivit, conduisant au joli titre, quoique un peu long, de notre archipel : Archipel Citoyen Osons les Jours Heureux
 
– La démarche historique et regard sur l’histoire ? 

Un bref rappel historique est nécessaire pour comprendre la richesse de notre parcours. L’écrire nous aide à en tracer au plus juste les apports et les limites. Elle montrera au lecteur qu’elle ne fut pas un feu de paille et donnera, nous l’espérons, quelques idées et quelques espoirs à ceux qui re-nouvellent, dans tous les sens du terme, la démarche en ces temps complexes d’aujourd’hui en visant le « monde d’après ».
Dans l’esprit qui anime la volonté de « compostabilité », nous choisissons ici les moments de notre cheminement collectif passé qui peuvent être utiles à celui qui nous lit, en particulier parce qu’il peut être nourri par les hésitations et les questionnements que nous avons rencontrés.

Aller plus loin

25 mesures phares pour les jours heureux

Compte-rendus du travail du Mardi 14 février 2017 après-midi Nous vivons là une de ces périodes incertaines de l’Histoire que nous ne voulons pas regarder demain avec une immense colère

La poétique et Glissant

La notion d’Archipel a été développée par le philosophe antillais Edouard Glissant, dans l’esprit de la « poétique » dont voici une explication